Réseau des Institutions Africaines de Financement des COllectivités locales

nos actualités

Le Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux a démarré à Durban, Afrique du Sud

L'objectif du Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux est de promouvoir le dialogue, de faire entendre la voix des gouvernements locaux sur la scène mondiale et de co-créer, avec nos membres et nos partenaires, les outils nécessaires pour influencer l'agenda politique mondial, déclare Parks Tau, président de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU).

"Nous considérons tous les ordres du jour comme un ordre du jour commun. Nous ne pouvons pas lire le Nouvel Agenda urbain sans l'Objectif de développement durable 11, nous devons les aborder comme un continuum d'objectifs mondiaux. Et pour nous attaquer aux défis qu’ils soulèvent, nous devons agir au niveau local. Rappelons-nous que c'est le maire qui esten ville. Les personnes aux prises avec les problèmes sont celles qui sont sur le terrain. Nos leaders locaux" Parks Tau, Président de CGLU.

S'exprimant lors de la séance d'information à l'intention des médias qui s'est tenue au Inkosi Albert Luthuli International Convention Centre, à Durban, le lundi 11 novembre 2019, à la veille d'un sommet mondial qui doit durer une semaine, le Président Tau a appelé les villes du monde entier à travailler ensemble et à se stimuler mutuellement pour transformer leurs territoires et leurs communautés, en agissant et en mobilisant leurs efforts de façon déterminée au niveau local.

Le Président Tau a déclaré aux journalistes qu'au cours de son mandat de trois ans à la présidence de CGLU, des cas de maires se trouvant en désaccord avec les instances nationales sont devenus courants, dans certains cas des maires ont été arrêtés pour avoir simplement exercé leurs fonctions et obligations. Depuis un moment déjà, les gouvernements locaux réclament un siège à la table des négociations internationales réservée aux seuls États, en les appelant à écouter les villes. Le Congrès 2019 de CGLU vise également à ouvrir le dialogue entre les différentes sphères de gouvernement ainsi qu'entre les gouvernements et la société civile, en encourageant les efforts locaux de prévention des conflits.

Organisé conjointement par l’Association sud-africaine des collectivités locales (SALGA) et la municipalité métropolitaine d'eThekwini, le programme d'une semaine du Congrès 2019 de CGLU, qui se déroule du 11 au 15 novembre 2019, rassemble des dirigeants mondiaux, des maires, des élus locaux, des professionnels représentant des villes, des métropoles et des régions, des experts et des universitaires, afin d'établir des liens et d’élaborer des politiques visant à transformer la société et à améliorer la gouvernance locale pour et par les peuples.

Les lundi 11 et mardi 12 sont deux journées consacrées aux échanges, à des réunions préparatoires et des sessions spéciales de haut niveau. Le Sommet sera officiellement ouvert le mercredi 13 novembre, jour qui marquera également le début des journées plus politiques du Congrès. Jeudi et vendredi auront également lieu l'élection et l'inauguration de la nouvelle direction de CGLU qui exercera son mandat les trois prochaines années.

Le programme de cinq jours a débuté par une séance d'information à l'intention des médias, au cours de laquelle le Président Tau, qui est également Vice-Ministre de la gouvernance coopérative et des affaires traditionnelles en Afrique du Sud, ainsi que la Secrétaire générale de CGLU, Mme Emilia Siaz, le Vice-président de l’Association sud-africaine des collectivités locales (SALGA) M. Sebenzile Ngangalizwe et le maire d’eThekwini, le Conseiller Mxolosi Kaunda ont pris la parole.
La séance d'information a rappelé le travail accompli et les réalisations des dirigeants actuels depuis leur nomination au dernier Congrès de CGLU qui s'est tenu en 2016, à Bogota, Colombie.
Le Président Tau s'est également déclaré confiant que la métropole d’eThekwini, appuyée par SALGA, offrira le meilleur congrès de tous les temps et que ses résultats contribueront à bâtir sur les fondations établies et le travail réalisé par les dirigeants élus à Bogota en 2016.

Parmi les autres temps forts de la journée, citons l’inauguration du Local4Action HUB et l’organisation d’une table ronde intitulée " Maires de l'avenir ", qui a mis l'accent sur l'approche multidimensionnelle du leadership nécessaire au gouvernement local. Le Forum africain pour les villes urbaines 2019 (AFUS) a également été un moment important d’échange et d'apprentissage mutuel – une « Conversation mondiale », qui a attiré des participants de CGLUA Afrique, de la municipalité d'eThekwini, du Département des établissements humains d'Afrique du Sud, de SALGA, du Réseau sud-africain des villes (SACN) et de ONU-Habitat. La discussion a porté sur les conclusions du rapport de recherche du Conseil consultatif technique de l'AFUS qui vise à fournir des données utiles aux villes pour prendre des décisions politiques fondées sur les faits. Le rapport met en contexte la violence faite aux femmes et aux filles et permet de comprendre les facteurs environnementaux et sociaux qui ont créé et maintenu la violence de genre dans les communautés ayant enduré des guerres et des conflits.

Jusqu'à mercredi prochain, les débats sectoriels se poursuivront. Se tiendront notamment un panel des villes sur la stratégie de CGLU sur le genre en pratique : comment faire progresser l'égalité des sexes au niveau local. Les délégués auront également la possibilité de participer à une Conversation mondiale sur l’indispensable prise de conscience des enjeux climatiques à l’échelon national.

Les délégués continuent d'arriver avant l'ouverture officielle qui aura lieu le mercredi 13 novembre. L'accréditation est toujours ouverte aux participants qui ont réalisé leur inscription en ligne. Les représentants des médias qui n'ont pas encore sollicité leur accréditation sont priés de le faire avant le 13 novembre 2019.

UCLG:
Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) est l'organisation mondiale des collectivités locales et régionales et de leurs associations représentant et défendant leurs intérêts sur la scène mondiale. Représentant 70% de la population mondiale, les membres de CGLU sont présents dans toutes les régions du monde : Afrique, Asie Pacifique, Europe, Eurasie, Moyen Orient - Asie occidentale, Amérique latine et Amérique du Nord - organisés sur sept continents, une section métropolitaine et un forum régional. Ce réseau couvre plus de 240 000 villes, régions et métropoles et plus de 175 associations de collectivités locales et régionales présentes dans 140 pays. CGLU inclut parmi ses principaux domaines d'intérêt politique la démocratie locale, le changement climatique et le développement durable, la protection de l'environnement, la réalisation des objectifs de développement durable, les finances locales, le développement urbain et le développement durable et la diplomatie des villes pour la consolidation de la paix.
Plus d'informations : 

Source
Visitez www.uclg.org et suivez @uclg_org pour plus d'informations.
Suivez-nous aussi sur Twitter via @uclg_org et #CitiesAreListening #UCLGCongress

Nos tweets

Newsletter

Agenda