Réseau des Institutions Africaines de Financement des COllectivités locales

nos actualités

La déclaration finale dans le cadre du lancement de l'Alliance Mondiale des IFCLs par le Cameroun, avec l’appui du RIAFCO et du FMDV

A l’heure où les collectivités territoriales sont considérées comme des acteurs incontournables du développement, l’enjeu de leur financement est central pour fournir à leurs populations des services et des infrastructures durables et résilientes.

Les Institutions de Financement des Collectivités Locales (IFCL) ont été reconnues par les accords internationaux, et particulièrement le Nouvel Agenda Urbain d’Habitat III, pour jouer un rôle central de catalyseur et de fléchage de ces financements, qu’ils soient issus de la décentralisation financière des États, des lignes de crédits des bailleurs ou des marchés bancaires et financiers domestiques, régionaux ou internationaux.

Le Réseau des Institutions Africaines de Financement des Collectivités Locales (RIAFCO), en partenariat avec le FEICOM qui en assure la Présidence, et le Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV), ont joué un rôle déterminant dans cette reconnaissance lors du cycle de négociation des Nations Unies 2015-2016.
Le  Cameroun, avec l’appui du RIAFCO et du FMDV en présentant l’initiative des IFCL, saisit l’opportunité offerte par le Sommet du Secrétaire Général des Nations Unies sur le Climat pour mobiliser et sensibiliser les partenaires au développement, sur la nécessité d’un partenariat agissant à l’échelle mondiale, en soutien au renforcement stratégique des IFCL établies par les États au service des Collectivités territoriales et de leurs projets de développement local durable et résilient

Cette initiative de l’Alliance mondiale dirigée par les pays du Sud, est l’unique réseau d’IFCL qui existe à ce jour. Il s'attache à canaliser le financement climatique sub-national de manière structurelle, grâce à la reconnaissance et au soutien des banques de développement infranationales, principalement en Afrique.

Le maillon infranational manquant dans la chaîne de valeur du financement de long terme pour le climat est maintenant traité au niveau national, pour une meilleure articulation avec les partenaires financiers et de développement.

L’initiative a déjà été intégrée en tant que composante principale pour la mise en place d’environnements propices nationaux dans le sous axe de travail du Sommet sur l’infrastructure et l’action locale pour le climat sur le financement décentralisé.

Pour la préparation de cette initiative, le Gouvernement du Cameroun a invité les autres Gouvernements des pays membres du RIAFCO à unir leurs efforts pour le lancement celle-ci.

Le Gouvernement du Cameroun s’engage à poursuivre son soutien et à mener le plaidoyer auprès de tous les états africains et de l’Union Africaine pour l’élargissement de l’initiative, et pour leur contribution à sa mise en œuvre à travers leurs IFCLs qui devront rechercher les financements pour soutenir l’action de l’alliance et son chapitre Africain.
Les représentants des pays présents s’engagent à faire la promotion de l’initiative dans l’ensemble des tribunes internationales et régionales appropriées et à intégrer un chapitre spécifique dans le NDC revues pour la COP 25.

Nos tweets

Newsletter