Réseau des Institutions Africaines de Financement des COllectivités locales

nos actualités

Echanges à Accra sur les meilleures pratiques dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) et de l’Action climatique mondiale : la contribution du FEICOM, Président du RIAFCO.

Le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM), membre du RIAFCO, sur recommandation du Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV) a pris part à la Semaine Africaine du Climat qui s’est tenue à Accra au Ghana, du 18 au 22 mars 2019, avec d’autres acteurs tels que : le Partenariat de Marrakech, l'ONU-Changements climatiques, la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le thème de cette semaine était « l'Action climatique en Afrique : Une course à gagner ». Le Président de la République du Ghana, Son Excellence NANA AKUFO ADDO, dans son adresse a mis en évidence la coopération mondiale pour atteindre l’objectif de température de 1,5 °C fixé par l'Accord de Paris. Pour lui, des solutions plus pratiques doivent émerger pour canaliser les moyens financiers vers les ambitions climatiques nationales. Des sessions thématiques ont abondées sur le binôme climat et les programmes de développement. Le message dominant entendu est que « l’avenir radieux et heureux que nous voulons pour nos enfants » sera largement compromis sans un financement adéquat dépourvu de tout risque.

La Banque Mondiale a annoncé que $ 22,5 milliards seront mobilisés entre 2021 et 2025 pour financer des mesures d’adaptation et d’atténuation en Afrique. Il est question de concevoir des politiques réalistes et d’élaborer des programmes novateurs susceptibles de mobiliser des ressources  climatiques en faveur des Collectivités locales.

La réponse mondiale au changement climatique doit inclure une action en interne, en particulier dans les zones urbaines. Les acteurs devraient catalyser et accélérer des flux de capitaux supplémentaires, maximiser les investissements dans les infrastructures résilientes au changement climatique et combler l'écart d'investissement entre les zones urbaines et les zones rurales. Tels sont les axes d’intervention de la table ronde « Finances - villes et Action locale » organisée par la  BAD et le PNUD.

Cette table-ronde était modérée par Davinah Milenge de la BAD, avec la participation des hauts responsables de GPS-Dev, de la Société Générale, de l’ONG de la jeunesse (YOUNGO), de  Climate Disclosure Project, de Local Governments for Sustainability, ICLEI et l’ancien Secrétaire exécutif la Convention & ministre de l’environnement du Bénin,.

Monsieur Daniel Elisé NTYE NTYE, Directeur des Etudes et de la Prospective Locales au FEICOM, a présenté l’expérience du FEICOM qui intègre la problématique climat dans sa gouvernance en matière de financement et de construction des infrastructures urbaines, prend  également en compte les difficultés rencontrées par les Communes dans l’accès aux fonds verts climat. Aussi, dans le cadre de ses activités au sein du RIAFCO, s’est-elle engagée avec l’appui du FMDV, dans le processus d’accréditation, de disposer d’une habilitation lui permettant entre autres, d’être l’intermédiaire au transite les ressources proposées par les bailleurs de fonds pour le financement des actions en faveur du climat.

En marge des travaux, les responsables du FEICOM ont discuté avec les représentants de la BAD, de la Société Générale, ICLEI qui accompagne la commune de Yaoundé 6 et du CGLUA de l’existence des financements pour la transition mondiale résiliente au climat. La réflexion sur la mobilisation de ces financements sera approfondie lors des prochaines rencontres internationales notamment le Sommet qui se tiendra à New York septembre 2019, à l’initiative du SG de ONU et auquel assisteront certains organismes de financement.

Dans le cadre des préparatifs de ce sommet, la Taskforce de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA) organise au mois de mai 2019 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, une rencontre pour coordonner la position des Elus locaux africains au sujet du climatCette position commune est importante face aux enjeux climatiques planétaires dominés par les intérêts capitalistes. Tous les membres du RIAFCO ainsi que les pays anglophones sont conviés, ils peuvent d’ores et déjà s’inscrire ou sollicité l’accréditation sur le lien https://www.afdb.org/fr/news-and-events/dialogue-structure-dabidjan-sur-une-decentralisation-des-contributions-determinees-au-niveau-national-19248/;
En fin, Le SG du CGLUA a fait savoir que le FEICOM recevra une invitation pour y prendre part.

Nos tweets

Newsletter