Réseau des Institutions Africaines de Financement des COllectivités locales

nos actualités

Echanges citoyennes et médiation entre le FONIC et les Administrations Publiques

Dans le cadre de sa mission de médiateur entre les Administrations publiques Burundaises et les citoyens, l’Ombudsman burundais a effectué une visite de travail au Fonds National d’Investissement Communal (FONIC). Des insuffisances de fonctionnement ont été relevées : il s’agit  des plaintes de la part des autorités communales faisant état de l’absence du FONIC dans l’accompagnement des communes par rapport à la mise en œuvre des projets communaux pour l’exercice 2018.

Les échanges avec le personnel a mis en lumière les besoins des collectivités locales déclinés dans les Plans Communaux de Développement Communautaire (PCDC) en matière de développement communal, les difficultés de financer l’élaboration de ces derniers pour certaines communes et l’exclusion du FONIC par le ministère de tutelle dans le suivi de la mise en œuvre des projets communaux, l’ensemble des interventions se résume en trois points:
1.   Agir pour que le FONIC puisse s’acquitter de ses missions sans entraves administratives;
2. Plaider auprès du gouvernement pour que ce dernier puisse tenir sa promesse d’octroyer aux communes un budget d’investissement global équivalent à 15% du budget national;
3. Faire un plaidoyer permettant au FONIC de mobiliser des fonds nécessaires au suivi des projets communaux mis en œuvre et au renforcement des capacités des collectivités locales.

Ayant prêté oreille attentive à tous les intervenants, le Médiateur burundais a indiqué que les interventions faites venaient d’entériner les plaintes qui lui ont été adressées au cours de ses descentes sur terrain dans plusieurs communes. A ce sujet, il s’est demandé les raisons de l’absence du FONIC dans la mise en œuvre des projets communaux pour l’exercice 2018, alors que le décret et les textes régissant cette institution ont toujours été les mêmes et de préciser qu’il est au courant des défis prévalant dans les communes pour avoir été président du conseil communal de sa commune natale. Précisant que la commune se trouve être la plus petite entité territoriale, il a insisté sur le fait que cette entité devrait bénéficiée d’une attention particulière pour arriver au développement effectif de tout le Pays. Concernant la mobilisation des fonds, l’Ombudsman a indiqué que le gouvernement a fourni des efforts considérables en multipliant par dix le budget destiné aux communes et qu’il allait faire de son mieux pour que ce budget soit encore revu à la hausse.

Pour le Médiateur, le Constat général est qu’il y a des contraintes majeures auxquelles les communes sont confrontés dans la mise en œuvre de leurs projets communaux, dû au manque d’appui habituel du FONIC et il a promis qu’il allait tout mettre en œuvre dans la limite de ce que lui confère la loi, afin que le FONIC puisse accomplir sa mission de manière effective.

Source FONIC

Nos tweets

Newsletter